Mon blog

Travail de Recherche : L’économie circulaire en Indonésie, à Bali

économie verte

L’économie circulaire est-elle présente en Indonésie ou plus particulièrement à Bali ? Sous quelle(s) forme(s) ?

« Rien ne se perd, tout se transforme ». Cette phrase résume bien à elle seule l’économie circulaire.

Aujourd’hui, l’Indonésie est l’une des économies les plus attrayante. Elle connaît un essor économique impressionnant et demeure un des seuls pays à ne pas subir les conséquences néfastes du ralentissement économique mondial. C’est actuellement, la première économie d’Asie du Sud-Est qui possède la croissance la plus rapide des pays du G-20, juste derrière la Chine. Avec une population de près de 238 millions d’habitants, l’Indonésie représente le quatrième pays le plus peuplé du monde. Cependant, avec le réchauffement climatique que nous connaissons tous, l’Indonésie commence aussi à entrevoir l’épuisement d’un certain nombre de ses ressources naturelles et de ses énergies fossiles. Ainsi, pour faire face à cela, le concept de l’économie circulaire a été constamment appliqué dans de nombreuses industries et entreprises. En effet, l’économie circulaire fait partie de ces concepts en relation avec la nouvelle consommation qui évoque la notion de recyclage et la réutilisation des objets et services entre personnes. C’est un modèle économique qui a pour objectif un développement durable, qui exige une gestion plus économe des ressources et l’invention de solutions technologiques nouvelles aptes à consommer moins de ressources naturelles tout en produisant des richesses économiques.

En Indonésie, ce concept de l’économie circulaire est bien présent notamment à travers les industries écologiques de recyclage tels que les entreprises de papier, de carton, de plastique, de verre, de métal, de caoutchouc ou encore de textile. L’ensemble de ces entreprises est essentiellement localisé dans une partie de l’archipel indonésien, sur l’île de Java. En effet, l’économie à Bali s’appuie essentiellement sur l’industrie du tourisme et en réalité, il est vraiment difficile de trouver des entreprises de recyclage ou des entreprises écologiques sur l’île. C’est pourquoi, tous les produits recyclables sont envoyés sur l’île voisine « Java ». Quelques unes de ces entreprises pratiquent aussi ce qu’on appelle le C2C « Cradle to Cradle » appelé aussi « Berceau au Berceau » qui est un mode de conception de produits fondé sur la réutilisation permanente des ressources 100 % recyclable ou 100% biodégradable. Ce concept de C2C permet de recycler à l’infini les produits et vise un impact positif sur l’homme et l’environnement via la fabrication de produits non toxiques qui s’applique à une large gamme de produits tels que la fabrication de tissu, la construction d’habitats écologiques, la fabrication de fournitures, de meubles ou encore des bouteilles plastiques. A Bali dont l’économie est essentiellement basée sur l’industrie du tourisme, de plus en plus d’hôtels de luxe et complexes de villa tentent d’utiliser les meilleures pratiques dans la gestion des déchets, la consommation d’énergie ou bien même le recyclage en eau potable. Ces nombreux hôtels élaborent des stratégies de recyclage pour la préservation de l’environnement et pour accroitre l’efficacité énergétique, à travers la mise en œuvre de technologies vertes,  des bâtiments construit à haute qualité environnementale essentiellement composés de bambous et de matériaux locaux et  avec un large éventail de pratiques écologiques tels que l’autonomie énergétique grâce à des panneaux solaires, des centrales hydrauliques, la réutilisation de linge de maison ou le recyclage en eau potable.

En étant le quatrième pays le plus peuplé au monde, l’Indonésie doit pouvoir produire autant d’électricité pour satisfaire les besoins croissants de sa population. Ainsi pour faire face à cela, certaines des compagnies électriques en Indonésie visent sur le secteur des énergies vertes tels que les énergies solaires, hydrauliques ou géothermiques car en effet, l’Indonésie recèle des énergies propres grâce à sa situation géographique très avantageuse. C’est d’ailleurs un secteur qui attire un grand nombre d’investisseurs et qui pourrait être bien plus que bénéfique pour l’économie Indonésienne. Actuellement l’électricité de Bali est produite directement de l’île de Java et environ 12% de la production énergique de l’Indonésie vient de l’hydroélectricité et de la géothermie même si malgré tout, le charbon reste la principale source d’énergie électrique du pays.

Ainsi l’économie circulaire est à la croisée des enjeux environnementaux mais aussi économiques, non pas seulement en Indonésie mais partout dans le monde. Elle contribue à la ré-industrialisation du territoire indonésien car elle est en effet créatrice de richesse et d’emplois. En Indonésie aujourd’hui, par exemple plus de 500 000 personnes travaillent dans le secteur de la gestion des déchets que ce soit aussi bien au niveau du secteur formel et informel, ce qui est vraiment important. Enfin, au niveau environnemental, ce concept de l’économie circulaire contribue avant tout à la sécurisation des approvisionnements de l’Indonésie et c’est donc là, une réponse à l’extinction des ressources naturelles du pays qui ne sont pas toutes renouvelables mais finies.

 

1 commentaire

  1. Pingback: Travail de Recherche : L'économie circul...

Laissez-moi un mot